Apprentissage du français

Aide aux étudiants de Français Langue Etrangère dans leur apprentissage.

Dictionnaire

Rendez-vous sur la page du DICTIONNAIRE FRANCAİS

Dictionnaires CNTRL-TLFi

Ecrivez votre mot dans le cadre ci-dessous :
************************************
Ecrivez votre verbe à conjuguer dans le cadre ci-dessous :

© www.la-conjugaison.fr
************************************ Ecoutez en direct FRANCE INTER !

Recherche sur les sites FLE

Recherche personnalisée
********************************** ********************************** Vers SPINOO le moteur de recherche du CNDP ********************************** Google rank Check PageRank **********************************

Stastistiques

Locations of visitors to this page ***********************************
********************************** **********************************

CONJUGUER LES VERBES

Dépasser les difficultés de la conjugaison des verbes français

Dimanche 17 Janvier 2010.

Le pt'it bal perdu

Une délicieuse chorégraphie de Philippe Découflé sur la non moins délicieuse chanson de Bourvil.

Mots-clés : , , , , , , , , ,

LE P'TIT BAL PERDU

Court métrage hautement poétique dans une chorégraphie toute en douceur, tendresse et humour de Philippe Découflé, où le langage des signes le dispute au jeu des physionomies. La chanson est de Bourvil qui l'interprète également. Un petit morceau d'anthologie... Un court-métrage présenté au festival de Clermont-Ferrand en 1993 par la compagnie DCA

C'était tout juste après la guerre,
Dans un petit bal qu'avait souffert.
Sur une piste de misère,
Y'en avait deux, à découvert.
Parmi les gravats ils dansaient
Dans ce petit bal qui s'appelait...
Qui s'appelait...
qui s'appelait...
qui s'appelait...
{Refrain:}
Non je ne me souviens plus
du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens
ce sont ces amoureux
Qui ne regardaient rien autour d'eux.
Y'avait tant d'insouciance
Dans leurs gestes émus,
Alors quelle importance
Le nom du bal perdu ?
Non je ne me souviens plus
du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens
c'est qu'ils étaient heureux
Les yeux au fond des yeux.
Et c'était bien...
Et c'était bien...
Ils buvaient dans le même verre,
Toujours sans se quitter des yeux.
Ils faisaient la même prière,
D'être toujours, toujours heureux.
Parmi les gravats ils souriaient
Dans ce petit bal qui s'appelait...
Qui s'appelait...
qui s'appelait...
qui s'appelait...

[Au refrain...]
Et puis quand l'accordéoniste
S'est arrêté, ils sont partis.
Le soir tombait dessus la piste,
Sur les gravats et sur ma vie.
Il était redevenu tout triste
Ce petit bal qui s'appelait,
Qui s'appelait...
qui s'appelait...
qui s'appelait...
Non je ne me souviens plus
du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens
ce sont ces amoureux
Qui ne regardaient rien autour d'eux.
Y'avait tant de lumière,
Avec eux dans la rue,
Alors la belle affaire
Le nom du bal perdu.
Non je ne me souviens plus
du nom du bal perdu.
Ce dont je me souviens
c'est qu'on était heureux
Les yeux au fond des yeux.
Et c'était bien...
Et c'était bien.

jeanev | 18 h 43 | Rubrique : Chanson francophone | Màj : 07/08/11 à 17 h 51 | Lu 2479 fois

|
Répondre à cet article

Partager


Version  RSS 1.0   RSS 2.0 

:: design Palatin par laurent ::